Côte-de-Beaupré L’équilibre naturel

Rédigé par : Ariane Arpin-Delorme

Entre fleuve et montagnes, en passant par les chutes et canyons et les attraits patrimoniaux et agrotouristiques, vous pourrez pratiquer une multitude d’activités de plein air quatre saisons dans la magnifique région de la Côte-de-Beaupré. Je connaissais le coin, mais d’avoir pris le temps de le redécouvrir autrement, m’a bien surprise. 

Je vous partage quelques activités et arrêts à joindre absolument à votre prochain séjour en chalet.

Quoi faire ?

Vélo de montagne au Mont-Sainte-Anne et aux alentours

On sait que le Mont-Sainte-Anne est reconnu mondialement comme destination de vélo de montagne, tant pour ses infrastructures que pour son vaste choix de pistes faciles à intermédiaires. On y retrouve un nouveau circuit Enduro de 130 km ; un réseau de sentiers Cross-country aussi de 130 km, qui s’étend jusqu’au secteur du camping Mont-Sainte-Anne ; des descentes sur 30 km ainsi qu’une piste à vagues (pump track). 

J’ai eu la chance d’être encadrée à vélo de montagne par Marie-Claude Daignault, coach de vélo dynamique et expérimentée qui travaille en collaboration avec le Mont-Sainte-Anne pour offrir des cours et un service de guide personnalisé. Journaliste, elle est aussi la fondatrice du magazine Racines, le premier spécialisé en vélo de montagne au Québec, qui vise à faire rayonner la culture féminine dans les sports de montagne ainsi que de la communauté Les Tordues, qui permet aux femmes de progresser en vélo de montagne.

Randonnée au Mont-Sainte-Anne

J’ai choisi de faire l’ascension à pied du Mont-Sainte-Anne par le sentier de L’Escarpée, majoritairement en terrain boisé afin de me rendre au sommet de La Crête. Pour la descente, le plus rapide fut de descendre La Crête, sentier à même la piste de ski, en terrain ouvert et abrupt. Toutefois, pour une descente plutôt en forêt, vous pourriez marcher vers le sommet principal et empruntez le sentier des Pionniers. L’autre option est de faire le grand tour par La Picard. Comme le sentier est en terrain ouvert / piste de ski, il est moins à pic.

Marche sur les ponts suspendus du canyon Sainte-Anne et expérience du aircanyon

Vieux d’un milliard d’années, le canyon Sainte-Anne fête en fait ses 50 ans cette année. Un site naturel à couper le souffle comme il dévoile un spectaculaire canyon à travers une balade qui traverse trois ponts suspendus, il est aussi accessible à tous. J’ai adoré y remarcher une nouvelle fois. 

Puis, installée bien confortablement dans une chaise motorisée pour deux personnes, je me suis envolée à 90 mètres au-dessus du gouffre, les deux pieds dans le vide ! Au fur et à mesure du vol aller-retour de près de 400 mètres, j’ai traversé la forêt afin de profiter d’une vue imprenable sur la marmite de géants et le tourbillon de la chute qui gronde aux profondeurs du canyon. Cette expérience à 50 km/h n’existe pas dans aucun autre parc naturel au Canada.

Marche et observation de la faune à la réserve faunique du Cap-Tourmente

La réserve faunique du Cap-Tourmente a pour but de protéger un marais à scirpe d’Amérique qui est l’habitat principal de la grande oie des neiges durant sa migration.

La réserve a été reconnue comme une zone humide d’importance internationale en vertu de la Convention de Ramsar en 1981. Il s’agit du premier site à obtenir cette reconnaissance en Amérique du Nord. De nombreux bâtiments historiques témoignent plus de 400 ans d’activités humaines et agricoles, ce qui fait de cette réserve, l’un des sites fondateurs du Canada.

J’ai pris le temps de marcher sur un sentier de 5,2 km aller-retour menant à des points de vue spectaculaires sur le fleuve – dont l’observatoire de La Falaise – et sur les chutes de la rivière Friponne. Puis, je l’ai prolongé de 2,2 km en ajoutant le sentier Le Pierrier ainsi que de 1,8 km en passant par La Cédrière. Pour votre information, le sentier Le Bois-Sent-Bon est aussi un incontournable pour apprécier et comprendre la raison d’être de la réserve faunique du Cap-Tourmente, soit, la protection du marais à scirpe, habitat naturel de la Grande Oie des neiges en période de migration. Ce trottoir de bois de seulement 1 km aller-retour traverse le marécage côtier et mène à un observatoire avec une vue imprenable sur le marais intertidal et le fleuve Saint-Laurent. 

Où manger et prendre un verre ?

Brasseur des Monts

Ouverte depuis avril seulement, la microbrasserie Brasseur des Monts m’a accueillie dans une bâtisse neuve au décor de nature et de montagne, avec une sélection de bières artisanales brassées sur place et un menu soigné. Gérée par quatre actionnaires, tous résidents de Saint-Ferréol-les-Neiges, qui ont voulu dynamiser leur « petite Norvège » grâce à un produit qui s’aligne parfaitement avec la popularité du plein air qui est y est en pleine croissance depuis quelques années déjà. J’ai aussi eu le privilège de pouvoir visiter le behind-the-scene de la microbrasserie avec l’un des propriétaires des plus sympathiques et d’en apprendre davantage sur la genèse de ce projet bien inspirant ! Et que dire du menu gastronomique recherché et expliqué par son chef si passionné ?

Où faire des emplettes ?

Bio-ferme des Caps

En voie de devenir un économusée du kombucha, la Bio-ferme des Caps est un lieu naturel authentique où est produit le fameux kombucha Korzen. La culture y est axée sur la biodiversité et l’équilibre entre l’humain et la nature. J’ai eu l’immense plaisir de non seulement pouvoir rencontrer les propriétaires dynamiques, Dominique et sa fille Julie, mais aussi de prendre part à une dégustation de produits maraichers crus et marinés (non cuisinés) ainsi que plusieurs kombuchas. Puis, j’ai bouclé ma découverte avec une courte visite d’une partie du vaste territoire de 87 hectares regorgeant d’arbres fruitiers, d’herbes et d’arbustes. Un partage de savoir bien précieux !

Les Trois Becs

Le traiteur Les Trois Becs devrait être considéré comme une halte presque « obligatoire » afin de récupérer de succulents repas complets. Ils proposent également un excellent comptoir de sandwiches et salades à emporter.

Les Bonyeuses – Boulange, café & terroir

La boulangerie Les Bonyeuses – ayant une succursale à Beaupré et une autre à Baie-Saint-Paul – a comme mission de vous régaler du terroir de la région. Au menu : pains fabriqués avec des farines québécoises et charlevoisiennes, viennoiseries et pâtisseries, cafés, déjeuners, sandwichs, soupes, salades, etc..

BAM café

Brûlerie familiale, située au cœur de Beaupré. BAM signifie Brûlerie Autour du Monde, car tous leurs cafés proviennent de partout autour du globe, ceux-ci torréfiés sur place et en petite quantité. Sandwich, soupe, viennoiseries et produits locaux y sont disponibles.

Autres adresses :

Gramme Vrac et Local

Ferme Simard

Shack à patates

Pour trouver le parfait chalet, cliquez ici !

Vous aimerez aussi :

La cueillette aux champignons

Comment observer la faune du Québec de façon éthique

Quoi faire au Québec en temps de canicule

12 superbes plages du Québec pour encore profiter des beaux jours

Article rédigée par
Rechercher

mars 2024

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

avril 2024

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
0 Adultes
0 Enfants
Animaux
Dimensions
Prix
Équipements
Installations

Comparer les chalets

Comparer