| |

Roadtrip dans le Bas-du-Fleuve

Rédigé par : Ariane Arpin-Delorme

 

Le slogan touristique « Prendre le temps »… de vivre au Bas-Saint-Laurent, ne saurait être plus évocateur pour décrire le charme de cette région à l’ambiance tranquille, mais non moins intéressante.

Je vous partage mes expériences culturelles, activités dynamisantes en plein air ainsi que quelques haltes gourmandes des dernières années – mises à jour incluant des nouveautés 2023 – afin de mieux préparer votre futur voyage dans le Bas-Saint-Laurent cette année ou bien la prochaine.

Cliquez ici pour trouver votre chalet de rêve dans la région du Bas-Saint-Laurent !

Jour 1: Montréal / La Pocatière / St-Denis-de-la-bouteillerie / Kamouraska / Saint-André-de-Kamouraska – Environ 4h de route / 400 km

Mes souvenirs mémorables en vrac : Repartir à l’aventure; Conduire le long du fleuve et ne savoir où arrêter tellement il y a de superbes points de vue; Prendre le temps du village pittoresque de St-Denis-de-la-bouteillerie; Attraper une bouchée avec des amis significatifs ayant déménagé dans la charmante région de Kamouraska; Admirer le coucher de soleil d’un mélange de rose et orange exceptionnel, dormir dans un incroyable perchoir du cirque…

Haltes culturelles

Cirque de la Pointe sèche : Qui tire son nom d’un ancien village, Pointe-Sèche, situé en bordure du fleuve Saint-Laurent dans l’ancienne Seigneurie de l’Islet-du-Portage, aujourd’hui dans la municipalité de Saint-Germain au Kamouraska. Sur une paroi rocheuse de 60 pieds, des acrobates en tout genre s’amusent et vous invitent dans d’autres univers où toutes les magies et histoires sont possibles ! À l’image du Kamouraska, le cirque est à la fois ce petit vertige, ce souffle retenu, cet émerveillement qui fait perdre le nord grâce à la tendresse rustique et la fougue brute.

Perchoirs du cirque : Est un projet d’hébergement qui s’inspire des prouesses acrobatiques des artistes de cirque. La créativité architecturale reflète bien les contorsions possibles de la vie circassienne. Cinq cabines singulières sont intégrées dans leur milieu naturel, suspendues, accrochées à une paroi rocheuse ou sur le dessus d’une montagne, elles vous offrent toutes une vue splendide sur le magnifique fleuve Saint-Laurent.

-Nouveauté 2023 : Un parcours ludique sur la Route des Navigateurs

Ce parcours ludique est un parcours de 14 panneaux répartis sur tout le tracé de la route des Navigateurs, de La Pocatière à Sainte-Luce. Ce contenu inédit est rempli d’expériences liées aux thématiques maritimes : les phares, les épaves, la navigation, l’histoire maritime et la nature. Vous y trouverez des entrevues avec Samuel Côté sur l’histoire des épaves et des phares du Saint-Laurent, des entretiens avec les Premières Nations qui nous parlent de leurs traditions, des vidéos, des contes, des légendes et des questionnaires amusants.

Haltes plein air

-Marche le long du fleuve à partir du parc de l’Ancien-Quai, Saint-André-de-Kamouraska

-Location d’équipement de plein air (randonnée, escalade et kayak) au Camping / Société d’écologie de la batture SEBKA, Saint-André-de-Kamouraska

-Possibilité d’un arrêt à vélo de montagne au Boisé Beaupré, La Pocatière

-Nouveauté 2023 : Balades sur le fleuve et observation de la faune marine avec Les Excursions de la Providence : Passionnée de navigation, la capitaine Manon Paradis prend d’assaut le fleuve à bord d’un zodiac de 6,7 mètres au départ du quai de Kamouraska jusqu’aux îles, en racontant anecdotes, histoires et légendes

Haltes gourmandes

Brûlerie du Kamouraska

Côté Est

Microbrasserie Tête d’Allumette

Jour 2 : Kamouraska / Vélo sur le circuit des Églantiers / Notre-Dame-du-Portage / Pohénégamook – Environ 1h de route / 85 km

Mes souvenirs mémorables en vrac : Marcher à la marée basse sur le bord du fleuve avec mon chien Kenya; Sourire sous un ciel bleu incroyable et à la vue de ces uniques buttes rocheuses monadnocks qui parsèment la plaine du Kamouraska; Pédaler sur le circuit des Églantiers à partir du cœur du village de Kamouraska; Passer devant de superbes maisons ancestrales le long de la route 132; Prendre un verre à l’Auberge du Portage; Reconnecter avec Pohénégamook et son beau lac…

Halte culturelle

-Découverte des superbes maisons ancestrales le long de la route 132.

Haltes plein air

-Rouler à deux roues le long du circuit des Églantiers (niveau intermédiaire – 42 km) à partir du village de Kamouraska.

-Des itinéraires additionnels sont possibles toujours depuis Kamouraska, notamment l’aller-retour à Rivière-du-Loup (78 km) ou encore l’aller-retour à La Pocatière (62 km).

Halte gourmande

Auberge du Portage

*Pour info, la Route des Frontières – route touristique qui mène aux confins du Bas-Saint-Laurent, en longeant les frontières du Québec, du Nouveau-Brunswick et de l’État du Maine aux États-Unis est un itinéraire de plus de 90 km sur la route 289, avec son lot de points de vue panoramiques. Je l’ai parcouru que de Saint-André-de-Kamouraska à Pohénégamook, comme j’ai ensuite repris la route au nord vers le Lac Témiscouata. Mais à découvrir si vous bénéficiez de plus de temps.

Jour 3 : Pohénégamook / Randonnée sur le Sentier des 3 frontières / Pohénégamook

Mes souvenirs mémorables en vrac : Déjeuner les pieds dans le sable à la base de plein air du lac Pohénégamook; Attraper un latte et visiter le café-boutique d’antan, tel un musée; Partir en randonnée sur une section du Sentier des 3 frontières et se sentir en voyage lointain; Observer la vue panoramique sur le lac Pohénégamook, les quartiers St-Éleuthère et Escourt à partir du Belvédère de la Croix (le soir, une immense croix s’y allume); Souper retrouvailles entre amies pour célébrer ces petites vacances…

Halte culturelle

-Visite du musée situé dans la maison du café-boutique d’antan Chenous.

Haltes plein air

-Plage de la Base de plein air du lac Pohénégamook et possibilité de louer de l’équipement de plein air (planche à pagaie, kayak, canot et petit voilier laser).

-Randonnée sur le Sentier des 3 frontières : se fait en randonnée pédestre, mais aussi à vélo ou en embarcation nautique. Dans ce dernier cas, il emprunte le réseau navigable de la rivière Saint-François, des lacs et du fleuve Saint-Jean, de Pohénégamook à Saint-François-de-Madawaska (76 km).

Belvédère de la Croix

Haltes gourmandes

Café-boutique d’antan Chenous

Microbrasserie Le secret des dieux

Jour 4 : Pohénégamook / Lac Témiscouata / Le Petit Témis à vélo / Lac Témiscouata – Environ 1h15 de route / 90 km

Mes souvenirs mémorables en vrac : Attraper un latte au Zèle Café, prenant place dans un ancien contener; Me remettre au vélo sur mon gravel bike et parcourir une section du Petit Témis (60 km aller-retour entre les villages de Cabano et Dégelis), entre le Lac Témiscouata et nature; Faire de nombreux arrêts photos sur le bord du majestueux lac Témiscouata et entre des falaises parsemées de fougères, telle une jungle; Retrouver la tranquillité de mon petit cocon…

Halte culturelle

-Assister à un spectacle au 4 Scènes.

Haltes plein air

-Profiter du bord du magnifique lac Témiscouata et son parc national : le parc marie plan d’eau et forêt de basse altitude que l’on peut découvre aussi en empruntant 8 sentiers totalisant 35 km. On y a entre autres retrouvé des artéfacts témoignant de 10 000 ans d’histoire et d’occupation humaine.

-Pédaler le long du Petit Témis, (première piste cyclable au Canada reliant le Québec et le Nouveau-Brunswixk: longueur de 134 kilomètres en gravier sassé et situé sur l’emprise d’une ancienne voie ferrée. La dénivellation des pentes ne dépasse jamais 4% rendant ainsi le parcours accessible à tous).

Halte gourmande

Zele Café

Jour 5 : Lac Témiscouata / Traversée en bateau de Notre-Dame-du-Lac à St-Juste-du-Lac / Plage de la Grande fourche / Rivière-du-Loup – Environ 1h30 de route / 115 km

Mes souvenirs mémorables en vrac : Profiter du soleil fort sur ma peau, entre deux mini averses; Rêver de repartir à la voile en regardant les voiliers accostés à la marina; Reprendre la route et avoir l’impression de quitter trop tôt le lac Témiscouata; Prendre l’apéro et un pique-nique à la plage de la Grande fourche à Rivière-du-Loup; Acheter des produits frais…

Haltes culturelles

-Découvrir le phare du Pot à l’Eau-de-Vie, Rivière-du-Loup.

-Apprendre sur l’histoire de la région au musée du Bas-Saint-Laurent, Rivière-du-Loup.

Haltes plein air

Traversée du lac Témiscouata : magnifique, il est long de 45 km et large de 2 km et d’une superficie de 67 km². Il est aussi la source de la rivière Madawaska qui se déverse dans le fleuve Saint-Jean.

Plage de la Grande fourche : Accessible à partir du camping municipal de Rivière-du-Loup.

Haltes gourmandes

Le St-Patrice

Microbrasserie aux Fous brassant

Jour 6 : Rivière-du-Loup / Trois-Pistoles / Rimouski – Environ de 1h15 route et 110 km

Mes souvenirs mémorables en vrac : Profiter de la vue incroyable sur le fleuve et respirer l’air frais du haut du belvédère de l’Anse; Longer le majestueux Fleuve et être toujours éblouie par la beauté des paysages sauvages; Pique-niquer sur le bord de l’eau, en dégustant des produits du terroir, dont l’un des meilleurs fromages que j’ai goutés depuis longtemps de la Fromagerie des basques de Trois-Pistoles; Enfin visiter la Distillerie du Saint-Laurent, mon coup de cœur de gin québécois; Passer un excellent moment…

Haltes culturelles

-Le musée régional de Rimouski, situé face à la mer et au cœur du centre-ville de Rimouski, habite l’enceinte de la plus vieille église à l’est de Québec. Il se consacre à l’art contemporain, à l’histoire et aux sciences qu’il met en valeur par des expositions, des événements et des activités éducatives.

-La maison Lamontagne, construite en 1744, représente l’un des derniers exemplaires en Amérique du Nord d’un mode de construction hérité du Moyen Âge : le colombage pierroté. Classée monument historique, la maison est ouverte aux visiteurs en saison estivale et durant le mois de décembre. Les visites hors saison sont aussi possibles sur réservation.

Halte plein air

Belvédère de l’Anse : A un accès très facile, en bordure de la route 132. Il offre une magnifique vue panoramique sur le parc de la Pointe juste à ses pieds, ainsi que sur le fleuve et ses iles. C’est un endroit de prédilection pour regarder les couchers de soleil en ville tout en respirant l’air marin.

Haltes gourmandes

Fromagerie des Basques

Distillerie du Saint-Laurent

Jour 7 : Rimouski / Randonnée au Canyon des Portes de l’enfer / Parc national du Bic – Environ 1h / 75 km

Mes souvenirs mémorables en vrac : Faire (presque) une grasse matinée; Passer du temps avec mon chien Kenya; Partir à l’intérieur des terres pour découvrir ce petit bijou, pas si touristique, qu’est le Canyon des Portes de l’enfer; Descendre les 300 marches aisément menant à la rivière Rimouski avec l’aide de Kenya; Traverser la plus haute passerelle suspendue du Québec (63 m) avant de s’engager dans la descente aux enfers; Profiter des majestueux paysages de chutes pour faire de la photo; Renouer avec le Bic pour y passer la nuit…

Haltes plein air

Canyon des Portes de l’enfer : Ce joyau naturel bordé de falaises de 90 m de hauteur comprend aussi un réseau de sentiers de randonnée de 1 à 14 km.

Parc national du Bic : C’est 25 km de sentiers pédestres, 15 km de pistes cyclables et la possibilité de pratiquer le kayak de mer afin d’admirer la démesure du paysage fluvial de cette région.

Halte gourmande

Cantine côtière – Chez Pierre

Jour 8 : Parc national du Bic / Montréal – Environ 5h / 520 km

Mes souvenirs mémorables en vrac : Me sentir invitée par les riches paysages variés du parc national du Bic (que 33 km2 de territoire) et me sentir rapidement transportée ailleurs; Redécouvrir des baies, anses, plages rocailleuses qui m’avaient tant marqué dans le passé; Choisir de randonner sur les sentiers des Murailles jusqu’à celui menant au pic Champlain; Me sentir triste de devoir reprendre la route vers la maison; Mais profiter de toutes ces vues sur le fleuve en cours de route…

Haltes culturelles

-Le musée régional de Rimouski, situé face à la mer et au cœur du centre-ville de Rimouski, habite l’enceinte de la plus vieille église à l’est de Québec. Il se consacre à l’art contemporain, à l’histoire et aux sciences qu’il met en valeur par des expositions, des événements et des activités éducatives.

-La maison Lamontagne, construite en 1744, représente l’un des derniers exemplaires en Amérique du Nord d’un mode de construction hérité du Moyen Âge : le colombage pierroté. Classée monument historique, la maison est ouverte aux visiteurs en saison estivale et durant le mois de décembre. Les visites hors saison sont aussi possibles sur réservation.

Halte plein air

Parc national du Bic : C’est 25 km de sentiers pédestres, 15 km de pistes cyclables et la possibilité de pratiquer le kayak de mer afin d’admirer la démesure du paysage fluvial de cette région.

Halte gourmande:

Boulangerie Folles Farines

Pour plus d’info sur le vélo dans cette région

Pour plus d’info sur la randonnée dans cette région

Cliquez ici pour trouver votre chalet de rêve dans la région du Bas-Saint-Laurent !

Vous aimerez aussi nos autres articles :

La cueillette aux champignons

Comment observer la faune du Québec de façon éthique

Quoi faire au Québec en temps de canicule

12 superbes plages du Québec pour encore profiter des beaux jours

Article rédigée par
Rechercher

avril 2024

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

mai 2024

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
0 Adultes
0 Enfants
Animaux
Dimensions
Prix
Équipements
Installations

Comparer les chalets

Comparer